« Atteindre le flow absolu est un art. »

Lisa Gubler

Instructeur de course à pied chez Markus Ryffel's GmbH

Comment as-tu commencé à courir ?
A l’âge de 12 ans, j’ai accompagné une amie à la course de Nidwald. Je ne savais pas à quoi m’attendre et je lui ai demandé quelle était la distance à courir, « à peu près comme jusqu’à l’église du village ? ». Nous avons finalement franchi la ligne d’arrivée ensemble, à l’époque encore équipées non pas de baskets de course à pied mais de simples chaussures de loisirs. Plus tard, j’ai rejoint le club d’athlétisme d’Uster et ai depuis lors entraîné de nombreux athlètes et moi-même participé à d’innombrables courses sur route, en montagne et de cross.

Qu’est-ce qui t’attire dans la course à pied ?
La liberté, la légèreté et cette indescriptible joie de vivre que je ressens lorsque je cours. Au premier abord, la course à pied semble facile. Mais en réalité, courir est une activité très complexe qui dépend d’innombrables facteurs. Pour obtenir le flow absolu, tous ces facteurs doivent s’accorder. Atteindre cet état est un art.

Quel est ton truc pour les jours où la motivation manque ?
Dans ces moments-là, je jette un œil au livre Run the World dans lequel j’apparais. Mon amie Becky Wade a écrit ce livre et y décrit également ma passion pour la course à pied. Quand je lis cela, je retrouve tout de suite les raisons pour lesquelles je porte cette passion en moi.

As-tu une devise ?
Petit à petit, l’oiseau fait son nid. Il faut s’accrocher et poursuivre ses objectifs et ses rêves. Peu importe si la situation actuelle est bonne ou mauvaise. Tôt ou tard, on pourra en récolter les fruits.

As-tu une anecdote rigolote ou intéressante à raconter ?
En tant qu’entraîneur de course à pied, on me demande sans arrêt quelle est la clé du succès et quelles mesures prendre pour devenir plus rapide et plus svelte. La recette est simple : une bonne santé, de l’assiduité et surtout avoir du plaisir à courir. Le reste vient de lui-même.