On ne trouvera peut-être jamais la véritable cause des points de côté. Les spécialistes se demandent actuellement si une irritation des nerfs dans les zones intercostales pourrait en être responsable. Elle pourrait être provoquée par le mouvement continu du thorax. La distension du diaphragme due aux efforts respiratoires soutenus pourrait favoriser la réaction douloureuse. Ajoutez le manque d’oxygène et vous obtiendrez les crampes de l’abdomen supérieur, connues pour être douloureuses.

La thèse de l’irritation des nerfs est étayée par une étude réalisée en Australie. Selon elle, la position du corps pendant la course fait toute la différence. Les scientifiques ont découvert que les coureuses et coureurs qui courent penchés ont plus souvent tendance à avoir des points de côté. Plus la posture générale des personnes participant à l’étude était mauvaise, plus les points de côté qu’ils ressentaient dans leurs activités sportives étaient forts et douloureux.

Une autre explication pourrait être, surtout chez les coureurs débutants, une irritation des voies nerveuses du dos qui déclencherait les douleurs. Il se pourrait finalement que courir en position courbée augmente la pression sur la cavité abdominale ce qui provoquerait, en raison du frottement, le point douloureux. Mais quelle qu’en soit la cause, on peut agir contre les points de côté.

Prévention.

  • Éviter des repas trop copieux avant l’entraînement et miser sur une alimentation et des collations légères. Ainsi, la pression sur la cavité abdominale est réduite, ce qui diminue le frottement.
  • Augmenter progressivement l’effort pendant l’entraînement. Ainsi, la respiration s’adapte peu à peu aux efforts physiques ce qui permet d’éviter les points de côté.  
  • Respirer en rythme – pour les coureurs, cela signifie d’effectuer autant de foulées lors de l’inspiration que lors de l’expiration.

Réaction immédiate.

  • Ralentir le rythme de course dès que la douleur apparaît.
  • Respirer profondément et régulièrement avec le ventre.
  • Lever les bras en marchant ou appuyer sur la zone douloureuse avec les mains. Relâcher la pression lors de l’expiration et pencher légèrement le haut du corps vers l’avant.